Because I care about people's health

HARCÈLEMENT (Mobbing) – STRESS – ÉPUISEMENT PROFESSIONNEL (Burnout)












D



S’il est vrai que les dangers émanant de contraintes mentales ne sont observables que partiellement de l’extérieur, il est tout de même possible de les évaluer. Dans une première étape, les cadres dirigeants peuvent se faire eux-mêmes une image de la situation dans leur domaine. 


Les sources d’information suivantes peuvent, par exemple, fournir des indices laissant supposer d’éventuelles questions problématiques :

• les résultats d’enquêtes menées auprès du personnel donnant des renseignements sur les conditions de travail et l’état de santé, par exemple sur les perturbations        dans les processus de travail et les relations sociales, les problèmes rencontrés dans la conciliation de la vie professionnelle et de la vie privée etc.

• les déclarations de supérieurs hiérarchiques, spécialistes de la sécurité et services d’assistance qui ont eu vent de problèmes 

• les enregistrements du temps de travail : journées de travail excessivement longues (plus de 9 à 10 heures), soldes élevés de vacances non prises, travail                      ininterrompu sans pauses etc.

• l’observation des indicateurs évoqués pour les contraintes mentales néfastes

Après une première estimation, il est important de faire part de son image subjective aux personnes concernées. Ceci permet de dépister d’éventuelles divergences et d’en apprendre plus sur des problèmes présumés mais pas encore reconnus. En effet, certains aspects ne sont souvent pas perceptibles de l’extérieur ou sont évalués de manière différente.

Dans ce contexte, les cadres dirigeants peuvent se heurter à des limites liées à leur fonction. La crainte du travailleur de subir des préjudices personnels en dévoilant ouvertement ses problèmes peut donner lieu à des témoignages déformés. C’est pourquoi il est généralement utile de recourir à des spécialistes externes, possédant des connaissances spécifiques en psychologie du travail et de l’organisation.

Selon le résultat de ce premier sondage, il sera utile et nécessaire de procéder ensuite à une détermination systématique des dangers émanant de contraintes mentales. Il existe pour cela différentes méthodes qui ont fait leurs preuves ainsi que des spécialistes formés dans la prévention des risques psychosociaux.


Exigences posées au profil de compétence d’un spécialiste de la prévention des dangers émanant de contraintes mentales néfastes:

• Il connaît différentes approches en matière de gestion des risques psychosociaux

• Il dispose de compétences pour organiser l’ensemble du processus : de l‘identification des contraintes mentales à l’élaboration de mesures adéquates et au                    contrôle de celles-ci

• Il est en mesure de choisir la procédure adaptée aux exigences spécifiques d’une entreprise

• Il dispose de compétences méthodologiques approfondies sur l’identification systématique de contraintes mentales au moyen d’instruments adaptés

• Il a de l’expérience dans l’animation d’entretiens de groupes et dans la présentation de processus


Plus informations sous:

Source : Protection contre les risques psychosociaux au travail - Informations à l’intention des employeurs (PDF, 647 kB, 27.07.2018)

SECO | Direction du travail | Conditions de travail 3003 Berne





Betriebliche Gesundheitsförderung

Betriebliche Arbeits- und Organisationsgestaltung, Verbesserung der Gesundheit und Wohlbefinden am Arbeitsplatz, Arbeitsmotivation, Absenzen-Management und Case-Management.  

Promotion de la santé en entreprise

Travail opérationnel et conception organisationnelle, amélioration de la santé et du bien-être sur le lieu de travail, motivation au travail, gestion des absences et gestion des cas.  

Workplace health promotion

Operational work and organisational structure, improvement of health and well-being at the workplace, work motivation, absence management and case management.